Site touristique

En marge du salon Fourchette bleue – poissons et fruits de mer, le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec, M. André Lamontagne, a annoncé l’octroi d’une aide financière totale de 83 000 $ à Exploramer afin de soutenir la promotion des produits marins du Québec et le développement de nos régions côtières.

Une somme de 32 924 $ est versée afin de soutenir les frais de coordination et de logistique nécessaires à la mise en œuvre du salon Fourchette bleue – poissons et fruits de mer. Cet événement commercial vise à permettre un meilleur accès aux poissons et aux fruits de mer du Saint-Laurent destinés exclusivement au marché québécois. Le gouvernement souhaite ainsi soutenir la concertation du secteur des pêches et de l’aquaculture commerciales.

Par ailleurs, un montant de 50 000 $ est alloué pour le développement d’une plateforme numérique permettant de mettre en contact des acheteurs et des vendeurs québécois de poissons et de fruits de mer, afin d’améliorer l’accessibilité des produits d’ici pour les consommateurs.

subvention fourchette bleue

Citations :

« Le salon Fourchette bleue et la plateforme numérique d’Exploramer sont des occasions idéales de maillage entre les différents intervenants de l’industrie des pêches et de l’aquaculture. Le Québec bénéficie de plusieurs espèces marines d’une grande qualité et nous souhaitons que les consommateurs québécois puissent les trouver dans leur épicerie, leur poissonnerie et leur restaurant préférés, et ce, partout sur le territoire. Le gouvernement du Québec est fier de soutenir des initiatives qui favorisent la concertation des acteurs de l’industrie dans le but de faire rayonner davantage les produits d’ici et d’accroître notre autonomie alimentaire durable. »

André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec

« Faciliter l’accès aux poissons et aux fruits de mer d’ici pour tous les Québécois contribue directement au développement socioéconomique des régions côtières. Au fil de mes rencontres avec les acteurs de l’industrie, je sens que leur volonté de participer à l’atteinte d’une plus grande autonomie alimentaire au Québec est de plus en plus forte, et je suis persuadé que des initiatives porteuses verront le jour à la suite de ce salon. »

Stéphane Sainte-Croix, député de Gaspé et adjoint gouvernemental du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation

« La tenue du deuxième salon Fourchette bleue favorise une belle mobilisation pour l’industrie des pêches et de l’aquaculture ainsi que pour les communautés maritimes. Je salue également cette initiative pour son apport au développement de l’agrotourisme et du tourisme gourmand, mais aussi pour la vitalité de nos belles régions. Le Bas-Saint-Laurent bénéficiera assurément d’une plus grande proximité entre les pêcheurs et aquaculteurs et les acheteurs. »

Amélie Dionne, députée de Rivière-du-Loup-Témiscouata (incluant Les Basques) et adjointe gouvernementale de la ministre du Tourisme

Faits saillants :

  • La promotion des produits aquatiques du Québec est inscrite au plan d’action ministériel pour l’industrie des pêches et de l’aquaculture commerciales afin d’appuyer la commercialisation des produits aquatiques du Québec sur le marché intérieur. L’achat local et l’autonomie alimentaire sont des priorités pour le gouvernement du Québec.
  • Les aides financières sont accordées dans le cadre du volet 2 du Programme d’appui financier aux initiatives collectives dans le secteur des pêches et de l’aquaculture commerciales.
  • Le volet 2 du Programme poursuit les objectifs de mettre en valeur le savoir-faire des entreprises et leurs produits ainsi que de contribuer au développement, à la pérennité et à la croissance du secteur des pêches et de l’aquaculture au Québec.

Des cookies sont utilisés pour garantir le bon fonctionnement du site et son optimisation. Les renseignements recueillis nous permettent d’obtenir des mesures de l’audience, tels que le nombre de visiteurs, les pages les plus fréquentées et la technologie utilisée, dans une optique de statistiques et d’amélioration continue.