Site touristique

La ministre du Tourisme, Caroline Proulx, procède au lancement du Plan d’action en tourisme d’affaires 2023-2026 – pour maximiser le potentiel du secteur. Assorti d’une enveloppe de 25 millions de dollars, il vise à positionner le Québec comme destination d’excellence en matière de tourisme d’affaires afin d’en augmenter les retombées économiques dans toutes les régions.

L’offre et la demande en tourisme d’affaires ainsi que les attentes des visiteurs ont grandement évolué au cours des dernières années. Les nouvelles technologies, la recherche d’expériences différentes, la sensibilité des voyageurs quant à leurs répercussions sur l’environnement et sur les communautés d’accueil de même que la concurrence entre les grandes destinations d’affaires font partie des éléments qui contribuent à cette mouvance. Il devient donc essentiel de placer avantageusement la destination afin de mettre à profit ses atouts et de saisir les occasions de se démarquer.

Le tourisme d’affaires est l’activité la plus lucrative parmi tous les segments du secteur touristique. Il fait d’ailleurs partie des filières à haut potentiel identifiées dans le Plan stratégique 2023-2027 du ministère du Tourisme pour contribuer à la croissance durable de cette industrie au Québec. Dans ce dernier, une des cibles prévoit que les recettes provenant du tourisme d’affaires s’élèvent à 2,5 milliards de dollars en 2026-2027.

Pour atteindre ce but, le plan d’action vise quatre objectifs sur lesquels sont alignées les mesures qui seront mises en œuvre d’ici la fin de l’année 2026. Ces objectifs sont les suivants :

  • maximiser les retombées économiques, sociales et intellectuelles du tourisme d’affaires dans les régions du Québec;
  • renforcer les conditions qui favorisent la performance du secteur et son développement;
  • accroître l’attraction d’événements d’affaires d’envergure internationale;
  • accentuer l’intégration de pratiques innovantes, responsables et durables par les acteurs du secteur.

« Le tourisme d’affaires génère des retombées économiques importantes pour le Québec. Un visiteur d’affaires dépense en moyenne deux fois plus qu’une personne qui voyage pour les vacances et ce type de tourisme permet un achalandage toute l’année. C’est un secteur hautement compétitif et le Québec a tout intérêt à se démarquer afin d’attirer des congrès d’envergure et de maximiser les effets positifs. Le plan d’action que nous annonçons aujourd’hui contribuera concrètement à rendre notre destination encore plus attrayante, innovante et durable. Important vecteur de développement économique partout au Québec, notre gouvernement y voit un secteur essentiel à soutenir pour garantir son essor. »  – Caroline Proulx, ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de Lanaudière

Faits saillants :  

  • Pour atteindre ses objectifs, le plan d’action prévoit un ensemble de mesures structurantes s’articulant autour de trois grands axes d’intervention.
    • Axe 1 – Soutenir le développement d’un tourisme d’affaires de calibre mondial :
      • Stimuler la tenue au Québec d’événements d’affaires d’envergure au moyen du Fonds pour stimuler le tourisme d’affaires international, assorti d’une enveloppe de 10 millions de dollars, pour lequel un appel de projets est en cours;
      • appuyer le développement de l’offre de tourisme d’affaires dans les portes d’entrée que sont Montréal, Québec et Gatineau afin d’en faire des pôles déterminants pour la croissance du secteur;
      • promouvoir de façon stratégique notre destination et l’offre de tourisme d’affaires sur les marchés hors Québec.
    • Axe 2 – Maximiser les retombées du tourisme d’affaires au bénéfice des régions, avec une offre et des expériences distinctives :
      • stimuler le développement d’une offre de tourisme d’affaires qui allie une offre d’agrément;
      • miser sur le potentiel des créneaux d’excellence, des zones d’innovation et des grappes industrielles pour maximiser les effets positifs des événements d’affaires sur le développement des régions et sur les communautés d’accueil;
      • soutenir la réalisation de projets innovants et la transformation numérique du tourisme d’affaires. 
    • Axe 3 – Mettre en place des conditions gagnantes pour le développement du secteur :
      • soutenir la gestion responsable et durable des événements d’affaires;
      • appuyer le développement des compétences et valoriser les emplois dans le secteur du tourisme d’affaires et de l’événementiel comme domaine d’avenir; 
      • soutenir le développement et la diffusion des connaissances sur le tourisme d’affaires;
      • mobiliser les acteurs de l’écosystème pour créer un environnement d’affaires propice au développement de l’offre en matière de tourisme d’affaires.
  • La mise en œuvre du plan d’action est basée sur un investissement de 25 millions de dollars, dont 15 millions ont été annoncés dans le Plan budgétaire 2023-2024 du gouvernement du Québec afin de soutenir le tourisme d’affaires.
  • En plus d’être arrimé au Plan stratégique 2023-2027 du ministère du Tourisme, le présent plan d’action s’inscrit en complémentarité avec le Plan d’action Bonjour accueil 2023-2026 – Pour une expérience rehaussée des visiteurs au Québec et le Plan d’action pour un tourisme responsable et durable 2020-2025 – Penser le tourisme différemment.
  • À l’exception du Fonds pour stimuler le tourisme d’affaires international, déjà en place, les autres mesures seront annoncées et instaurées ultérieurement.

Quelques données sur l’importance du tourisme d’affaires au Québec :

    • En 2019, avant la pandémie, les recettes provenant du tourisme d’affaires ont atteint un sommet de 2 milliards de dollars, incluant 800 millions de dollars en provenance de l’international.
    • En 2022-2023, le Palais des congrès de Montréal a enregistré un record historique des retombées économiques générées, avec un total de 426,5 millions de dollars. Cette performance s’est traduite par plus de 773 773 délégués, congressistes, exposants et visiteurs accueillis, par 300 événements et par plus de 183 472 nuitées enregistrées dans les hôtels de la métropole.
    • En 2022-2023, le Centre des congrès de Québec a généré des retombées économiques de 157,6 millions de dollars. Ce résultat s’est traduit par 202 750 participants, 247 événements et 136 467 nuitées enregistrées.

Source: Cabinet de la ministre du Tourisme

Des cookies sont utilisés pour garantir le bon fonctionnement du site et son optimisation. Les renseignements recueillis nous permettent d’obtenir des mesures de l’audience, tels que le nombre de visiteurs, les pages les plus fréquentées et la technologie utilisée, dans une optique de statistiques et d’amélioration continue.